Rechercher

Les vernis non toxiques : la liste des agents chimiques mis de côté



Dans ce premier billet, on se penche sur les produits chimiques associés aux vernis à ongles traditionnels et les raisons de choisir des marques qui les ont mis de côté.

Voici la petite histoire morbide derrière chacune des composantes :

Le premier trio toxique : La première vague de vernis non toxiques s’est prévalue de la mention “3-Free”, mettant de côté le phtalate de dibutyle, le formaldéhyde et le toluène.


1) Un disrupteur endocrinien aussi responsable de créer des troubles reproducteurs.

2) Un cancérigène reconnu : Il a été associé à des risques de leucémie pour ceux qui s’y exposent régulièrement.

3) Composé de pétrole et de goudron, cet agent est un allergène important. L’exposition répétée à ce produit peut entraîner de l’anémie, diminuer le taux de globules dans le sang et même impacter les reins et le foie. Il est aussi lié à des risques pour les foetus en développement.


Depuis quelques années, plusieurs marques de beauté continuent d’innover pour réduire toujours plus leur niveau de toxicité. Les “5-Free” ont fait leur apparition, suivis des “7-Free” puis maintenant des “8-Free”.


4) Résine formaldéhyde : Moins toxique que son cousin formaldéhyde pur, la résine peut toutefois causer des éruptions cutanées.

5) Camphre : Bien qu’il provient d’un arbre (camphrier), il n’en est pas moins nocif. L’exposition répétée à ce produit peut créer des maux de tête et des étourdissements, rendant l’environnement de travail difficile pour les techniciennes de salon. De plus, une fois sur l’ongle, il bloque l’accès aux nutriments, laissant l’ongle naturel jaunâtre.

6) TPHP : Il est tellement compliqué à dire qu’il s’est prévalu d’un acronyme. Disrupteur hormonal pouvant causer à la fois des effets nocifs pour le système reproducteur, mais aussi au niveau de la capacité du corps à emmagasiner les lipides.

7) Ethyl Tosylamide : Ce produit a été banni en Europe car il pourrait être lié à un développement d’une résistance aux antibiotiques.

8) Xylène : Vous vous rappelez la saga des jouets pour enfants chinois avec des produits chimiques? Bien qu’il ait été banni des jouets pour enfants, il est pourtant encore bien présent dans plusieurs marques de vernis à ongles. C’est un produit cancérigène et un allergène puissant.


Chacun de ces agents toxiques remplit un mandat dans la concoction des vernis traditionnels. La durabilité et la brillance toujours en tête, les marques mettent l’esthétisme au-devant de la santé. Chez Primerose, nous utilisons les produits des marques Butter London et Tenoverten, certifiés “7-Free” et “8-Free” - soit dans les plus hauts standards de non-toxicité sur le marché en 2018. Notons que les mentions “10-Free” et “12-Free” commencent à faire leur apparition sur le marché, particulièrement aux États-Unis. Nous restons à l'affût des tendances pour nous les procurer dès que possible.

Nous souhaitons contribuer à l’évolution des mentalités face aux soins esthétiques. Pour une beauté sans compromis.


161 vues
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

1613 Gilford, Montréal, H2J 1S3

Nous acceptons toutes les cartes de crédits, débit avec paypass, et Apple Pay. 

438 722 4040

Mercredi au Vendredi : 10:00  -  19:00 

Samedi : 9:00  -  17:00 

Dimanche, Lundi & Mardi : Fermé  

© 2023 by The Nail Lab. Proudly created with Wix.com